Diabète: le jeûne thérapeutique restaure les cellules pancréatiques

Diabète: le jeûne thérapeutique restaure les cellules pancréatiques 

Qu’est-ce que le diabète ? 

Diabète: le jeûne thérapeutique restaure les cellules pancréatiques ! Avant d’expliquer cette étude étonnante, rappelons quelques notions. Nous comptons aujourd’hui deux grands cas de diabète. Le diabète de type 1 et le diabète de type 2. Ces deux pathologies ont une origine différente. Pour en savoir plus sur le diabète cliquez ici ► [Diabète, qu’est-ce que c’est

Diabète de type 1

Le diabète de type 1 se caractérise par une défaillance pancréatique. C’est à dire que c’est l’organe, le pancréas qui ne fonctionne plus correctement. En effet les cellules bêtas du pancréas que l’on appellent les îlots de Langerhans, ne produisent pas ou plus l’hormone en question: l’insuline. Le traitement de cette pathologie doit donc se faire en administrant des doses d’insuline.

 

Diabète de type 2

Le diabète de type 2 se caractérise par une non-reconnaissance ou une mauvaise utilisation de l’insuline. Le pancréas n’est pas défaillant, ce sont les cellules cibles qui elles, n’ouvrent plus leur porte au glucose qui se trouve dans le sang.

L’hyperglycémie s’installe. Le diabète de type 2 représente 90% des diabètes rencontrés dans le monde. Il est en grande partie le résultat d’une surcharge pondérale et de la sédentarité.

Le jeûne thérapeutique

Le jeune est une privation volontaire de nourriture pendant plusieurs jours. En général la personne qui jeûne consomme simplement des liquides comme de l’eau, des bouillons etc. On retrouve ce mode de fonctionnement dans les pratiques religieuses comme le carême ou le ramadan ou encore pour des raisons thérapeutiques. Souvent utilisé par les médecins de l’époque, cette technique est aujourd’hui abandonnée par la médecine traditionnelle. Cependant plusieurs études démontrent les bienfaits incontestés du jeûne. Notre corps peut faire face à un jeûne de plusieurs jours sans que ceci soit néfaste pour le corps. C’est une sorte de pause du corps pendant lequel il fait une mise à jour du système.




La diète cétogène

Lorsqu’une personne consomme des aliments et des boissons ayant une très faible teneur en glucides et une haute teneur en matières grasses, le foie fabrique une grande quantité de petites molécules appelées « cétones ». On dit alors qu’elle suit une alimentation cétogène. En effet, le foie produit des cétones à partir des matières grasses.
Ces cétones sont une excellente source d’énergie pour pratiquement tous les tissus corporels.

Jeûne thérapeutique et diète cétogène, intérêt commun

En effet, le régime cétogène peut être apparenté à un jeune thérapeutique dans le sens ou la privation de nourriture va entrainer les mêmes effets recherchés que dans le régime cétogène.

La privation de nourriture (dans le jeune thérapeutique) va entrainer une hypoglycémie. Le corps va s’adapter à cette diminution de calories et entrainer une mobilisation des réserves du corps (dans les tissus adipeux). Le foie va prendre cette graisse et la transformer en corps cétoniques.

Le régime cétogène étant très pauvre en glucides et riche en graisses va produire un effet similaire, la consommation d’aliments de ce genre va permettre au foie de fabriquer des corps cétoniques qui seront l’énergie principale des les cellules du corps.

 

Diabète: le jeûne thérapeutique restaure les cellules pancréatiques 

Une étude a démontré que le jeûne thérapeutique ainsi que le régime cétogène permettaient de relancer la production d’insuline dans le diabète de type 1 et de restaurer les récepteurs des cellules cibles pour le diabète de type 2. 

Des chercheurs ont étudié le régime cétogène et le jeûne thérapeutique sur des souris. 4 jours par semaine, les souris mangeaient cétogène et revenaient à leur alimentation habituelle les 3 autres jours. Il a également été testé sur 4 jours le jeûne thérapeutique.

Après plusieurs jours, l’état des souris s’améliore. En effet, certaines ont commencé à être moins résistantes à l’insuline, d’autres ont une amélioration de la production d’insuline. Leurs niveaux de sucre dans le sang était devenus stable.

► Les chercheurs ont visualisé au niveau cellulaire des changements. Il semblerait que les gènes actifs situés dans le pancréas des jeunes souris avaient été réactivés chez les souris adultes, régénérant leurs cellules pancréatiques.

Effectivement, ces études sont faites sur des souris, mais les effets du régime cétogène a été testé de la même manière sur des cellules pancréatiques humaines atteintes de diabète de type-1. Les résultats sont exactement les mêmes.

► Ceci ouvre un espoir dans le traitement possible du diabète de type 1 et de type 2. En effet, d’après cette étude il serait alors « possible » de rétablir les cellules bêta du pancréas (dans le cas du diabète de type 1) et relancer la production d’insuline. De même pour la diabète de type 2, le jeûne ou le régime cétogène semble avoir un effet très bénéfique sur les cellules cibles permettant à celles-ci de reconnaître à nouveau l’insuline.

Nous avons écrit un article complet sur le régime cétogène et le cancer. Pour le consulter cliquez ici [Régime cétogène]

Références

  1. http://www.lalimentationsante.com/sante/diabete/
  2. http://www.lalimentationsante.com/le-regime-cetogene/
  3. http://www.thierrysouccar.com/nutrition/info/la-diete-cetogene-quest-ce-que-cest-2275
  4. http://www.cell.com/cell/fulltext/S0092-8674(17)30130-7