Le diabète c’est quoi ?

Le diabète est une maladie qui explose. Le nombre de diabétiques (type 1 et 2 confondu) est de plus en plus élevé. Mais sait-on vraiment ce qu’est le diabète et pourquoi les gens sont diabétiques ? Est-ce que l’alimentation a un rapport avec cette maladie ? Quelles en sont les conséquences ?

Principaux faits

  • 347 millions de personnes sont diabétiques dans le monde.
  • En 2004, on estimait que 3,4 millions de personnes étaient décédées des conséquences d’une glycémie élevée à jeun.
  • Plus de 80% des décès par diabète se produisent dans des pays à revenu faible ou intermédiaire.
  • L’OMS prévoit qu’en 2030, le diabète sera la septième cause de décès dans le monde.
  • Un régime alimentaire sain, une activité physique régulière, le maintien d’un poids normal et l’arrêt du tabac permettent de prévenir ou de retarder l’apparition du diabète de type 2.


347 millions de personnes sont diabétiques dans le monde !

C’est plus que la population de la France, de l’Allemagne, l’Italie, le Royaume unie, l’Espagne additionnée ! Ou encore plus que l’entière population des Etats Unis ! Comment on a pu en arriver là ?

En 2004, 3,4 millions de personnes sont décédées des conséquences du diabète.

Qu’est ce que le diabète

Le diabète est une maladie qui se caractérise par un excès de sucre dans le sang (hyperglycémie). Il est officiellement définit par un taux de sucre supérieur à 1,26g/L à jeun à deux reprises. 

Le diabète est une maladie chronique qui est causée par l’insuffisance ou l‘arrêt de la production d’insuline (type 1) ou que le corps ne reconnait plus ou utilise mal l’insuline produite par le pancréas (type 2).

L’insuline est une hormone sécrétée par le pancréas et qui a la particularité de réguler le taux de sucre dans le sang. Pour se faire, l’insuline se fixe sur les récepteurs des cellules cibles afin que ces dernières puissent accueillir l’excès de sucre dans le sang. L’hyperglycémie, lorsque l’on est atteint de diabète, peut être fréquente mais doit être contrôlée.

Un diabète non contrôlé conduit à une atteinte grave des nerfs et des vaisseaux sanguins. 

 

Diabète de type 1

Le diabète de type 1 se caractérise par une défaillance pancréatique. En effet les cellules bêtas du pancréas que l’on appellent les îlots de Langerhans, ne produisent pas l’hormone en question: l’insuline. Le traitement de cette pathologie doit donc se faire en administrant des doses d’insuline. 

Les symptômes sont les suivants: excrétion excessive d’urine (polyurie), sensation de soif (polydipsie), faim constante, perte de poids, altération de la vision et fatigue. .

 

Diabète de type 2

Le diabète de type 2 se caractérise par une non-reconnaissance ou une mauvaise utilisation de l’insuline. Le pancréas n’est pas défaillant, ce sont les cellules cibles qui elles, n’ouvrent plus leur porte au glucose qui se trouve dans le sang.

L’hyperglycémie s’installe. Le diabète de type 2 représente 90% des diabètes rencontrés dans le monde. Il est en grande partie le résultat d’une surcharge pondérale et de la sédentarité.

Les symptômes peuvent être les mêmes que ceux du diabète de type 1 mais sont souvent moins marqués. De ce fait, la maladie peut être diagnostiquée plusieurs années après son apparition, une fois les complications déjà présentes.

Récemment encore, ce type de diabète n’était observé que chez l’adulte mais on le trouve désormais aussi chez l’enfant

 

Diabète gestationnel

Le diabète gestationnel est une hyperglycémie apparue ou décelée pour la première fois pendant la grossesse.

Les symptômes du diabète gestationnel sont les mêmes que ceux du diabète de type 2. Il est très souvent diagnostiqué au cours du dépistage prénatal et non pas suite à des symptômes.

 

Quelles sont les conséquences habituelles du diabète?

Avec le temps, le diabète peut endommager le coeur, les vaisseaux sanguins, les yeux, les reins et les nerfs.

  • Le diabète augmente le risque de cardiopathie et d’accident vasculaire cérébral. 50% des diabétiques meurent d’une maladie cardio-vasculaire (principalement cardiopathie et accident vasculaire cérébral).
  • Associée à une diminution du débit sanguin, la neuropathie qui touche les pieds augmente la probabilité d’apparition d’ulcères des pieds, d’infection et, au bout du compte, d’amputation des membres.
  • La rétinopathie diabétique est une cause importante de cécité et survient par suite des lésions des petits vaisseaux sanguins de la rétine qui s’accumulent avec le temps. Un pour cent de la cécité dans le monde peut être attribuée au diabète.
  • Le diabète figure parmi les principales causes d’insuffisance rénale.
  • La rétinopathie diabétique est une cause importante de cécité et survient par suite des lésions des petits vaisseaux sanguins de la rétine qui s’accumulent avec le temps. Un pour cent de la cécité dans le monde peut être attribuée au diabète.
  • Le risque général de décès chez les diabétiques est au minimum deux fois plus important que chez leurs pairs qui n’ont pas de diabète.

 

Que peut-on conclure ? 

Le diabète est une maladie qui touche énormément de gens, 347 millions, ce qui est plus que toutes les populations confondues de l’Espagne, l’Italie, la France, l’Allemagne et le Royaume Unie. Mais également plus que l’entière population des USA. 

L’alimentation en est une des causes principales. En effet on constate que les personnes ayant une mauvaise hygiène alimentaire, ou ayant des revenus modestes sont plus sujet à être diabétique.

On distingue 3 types de diabète. Celui de type 1, de type 2 et le diabète gestationnel. 

Pour finir le diabète pourrait devenir en 2030 la 7ème cause de mortalité au monde, les conséquences du diabètes sont nombreuses et très invalidantes pour la personne atteinte.

Référence:
http://www.who.int/mediacentre/factsheets/fs312/fr/