Aujourd’hui, le sucre (notamment le sucre raffiné) est une véritable addiction qui touche beaucoup de personnes. Et cela n’est pas sans conséquence. Diabète, obésité, problèmes de peau, caries, maladies cardiovasculaires… Les pathologies liées à l’addiction au sucre sont nombreuses. Pourtant, on l’utilise quotidiennement dès la petite enfance. Devenu accro, vous recherchez des solutions pour ne plus en consommer ? Voici toutes les astuces pratiques pour ne plus être dépendant du sucre.

Comprendre le trajet du sucre consommé dans l’organisme

On n’y pense généralement pas, mais l’addiction au sucre est en partie due au métabolisme du corps humain. En effet, lorsque vous mangez sucré, votre glycémie (taux de sucre dans le sang) augmente anormalement. Afin de réduire ce taux, le corps produit de l’insuline. Ainsi, plus vous prenez du sucre, plus la quantité d’insuline dans votre organisme sera importante. En conséquence, le taux de glycémie va chuter de façon brutale. Cela entraîne une baisse d’énergie conséquente (des tremblements, de la fatigue) quelques heures seulement après la consommation d’un aliment sucré. C’est ce qu’on appelle hypoglycémie réactionnelle. Face à cette réaction, l’organisme réclamera une nouvelle dose de sucre et le même cycle se répète sans cesse, entraînant ainsi une vraie addiction.

En réalité, notre corps n’est pas conçu pour manger du sucre raffiné. Par conséquent, plus vous en consommez, plus l’organisme en réclamera et plus vous en aurez envie.

Manger équilibré

Le besoin en sucre de l’organisme traduit parfois des carences alimentaires. C’est pourquoi une alimentation équilibrée est indispensable durant votre sevrage au sucre. En fournissant à l’organisme ses besoins en protéines, lipides, glucides, fibres, vitamines et minéraux, elle stimulera moins votre appétence aux friandises et autres aliments sucrés.

Pour ce faire, privilégiez les féculents naturels et les légumineuses raffinées : chips, biscottes, pains suédois. Par exemple, au petit déjeuner, optez pour les protéines au lieu des glucides (croissant, tartine de confiture, café sucré). Le salé avec des œufs, du jambon ou du fromage vous permettra également de tenir jusqu’à l’heure du déjeuner. Le pain complet accompagné d’avocat ou de la purée d’amande sera aussi parfait pour faire le plein d’énergie toute la matinée.

Contrôler les prises de dessert

Le dessert est un moment de consommation de sucre par excellence. Pour réussir votre cure, optez pour un seul dessert dans la journée, idéalement après le petit déjeuner. Pensez aussi à rendre vos prises de dessert exceptionnelles, pas systématiques. Vous pouvez par exemple définir le moment propice entre seulement les week-ends, des jours de fête ou uniquement au restaurant.

Si vous avez envie de prendre un dessert le reste du temps, préférez un fruit ou un yaourt nature. Ainsi, vous réduirez progressivement votre consommation de sucre au quotidien, ce qui est indispensable pour diminuer une addiction.

Éviter les boissons sucrées

Les produits édulcorés, les light ainsi que les barres énergétiques sont à bannir, si vous comptez réduire votre accoutumance au sucre. Tout comme les confiseries, ces boissons entraîneront une fluctuation de la glycémie dans votre corps, ce qui renforcera davantage l’addiction. Fuyez donc toutes les boissons dites énergétiques, que l’on pense être bon pour lutter contre la fatigue et pour faire du sport.

Soigner votre tête

Pendant l’enfance, les confiseries (gâteaux, bonbons) sont souvent utilisées par les parents comme réconfort ou en guise de récompense. Ce schéma s’est inconsciemment reproduit à l’âge adulte. En effet nombreux sont ceux qui pensent que les sucreries sont parfaites pour calmer le stress, l’anxiété et la solitude. Pour contourner ce réflexe du subconscient, prenez note des émotions ou situations qui entraînent l’appétence au sucre. Cela vous aidera à mieux les contrôler. Une solution efficace sera de mettre par écrit tout ce que vous ressentez lorsque votre corps réclame du sucre. Ainsi, vous comprendrez qu’il s’agit plutôt d’une question d’envie et pas de faim. Cela vous aidera à mieux canaliser vos efforts pour ne plus en consommer.

Penser à des substituts du sucre

Pendant la période de sevrage au sucre, certaines personnes supportent difficilement les effets de la cure. Il est alors conseillé de prendre des substituts sains. Les boissons chaudes, l’eau citronnée, l’infusion au thym et le thé vert sont très recommandés. Les fruits, les légumes ainsi que les produits frais sont aussi très efficaces. Une astuce naturelle consiste à consommer du gymnema renforcé avec de la cannelle et du picolinate de chrome. Cela vous aidera à combler vos besoins en glucides sans avoir à consommer du sucre raffiné.

Faire ses courses en ligne pendant la période de sevrage

Pendant la période de sevrage, il est important d’éviter toute sorte de tentations. Les courses dans les grandes surfaces sont un appât parfait, tout comme les publicités et les magazines. Pour ne pas succomber à ces tentations, l’idéal est de faire vos courses en ligne. Cette méthode vous permet de choisir exclusivement les articles dont vous avez réellement besoin. Ainsi, vous évitez de tomber sur les aliments contenant du sucre et d’être tenté d’en prendre.

En faisant vos achats à distance, veillez aussi à lire les caractéristiques des produits. Certaines étiquettes mentionnent la présence de sucre sous d’autres appellations : malt d’orge, sirop de riz, cassonade, amidon de maïs… Soyez donc attentionné pour ne pas prendre des produits contenant du sucre caché.

Avoir une bonne hygiène de sommeil

Le manque de sommeil est une des principales causes de la dépendance au sucre. Lorsque le corps accumule de la fatigue, est stressé ou manque de repos, il a besoin d’énergie. Cela provoque des envies de sucrerie notamment en journée. Vous risquez donc de vous jeter sur la première gourmandise venue, avant de le savoir.

C’est pourquoi il est important d’avoir une bonne hygiène de vie par rapport à votre repos. Évitez autant que possible le manque de sommeil, les couchers tardifs et les réveils trop précoces. Pour cela, dormez tôt les soirs, à des heures régulières. Pour éliminer les éventuels risques de fatigue pouvant induire à la consommation de sucre, l’idéal c’est de faire environ 8h de sommeil chaque nuit.

Bien s’hydrater

On n’y pense pas souvent, mais les envies de sucre sont parfois un signe de déshydratation. Alors, face à une envie d’un encas sucré, essayez d’abord de boire un verre d’eau. Attendez un peu et vous verrez l’envie de sucre disparaître.

Pour un résultat encore plus efficace, n’attendez pas d’avoir soif avant de boire de l’eau. Prenez régulièrement de petites gorgées, plutôt qu’une grande quantité en une fois. N’oubliez donc pas de vous hydrater suffisamment avant et après les repas. Selon votre activité et votre poids, il est recommandé de boire entre 1,5 et 2 litres d’eau par jour. Il est également conseillé de manger suffisamment de fruits et de légumes, car ils contiennent plus de 90 % d’eau.

Pratiquer régulièrement une activité physique

La pratique régulière d’exercices physiques permet de libérer l’esprit et les hormones du bien-être (endorphines). Il réduit le stress et par conséquent les envies de sucrerie.

Une activité physique régulière augmentera votre capacité de résistance aux gourmandises. Ce qui est indispensable pour ne plus être accro au sucre.

Consulter un spécialiste

Vous souhaitez mettre fin à votre addiction au sucre ? Bien qu’il soit très pratique de suivre les méthodes présentées ci-dessus, il peut s’avérer nécessaire de consulter un diététicien. En fonction de votre mode de vie, ce professionnel pourra réévaluer votre régime alimentaire. Il saura déterminer la cause précise de votre dépendance au sucre, afin d’établir un programme alimentaire pouvant vous aider à réduire votre addiction. En plus de vous éviter les frustrations imposées par des régimes inadaptés, ses conseils et orientations seront d’une grande importance pour vous désintoxiquer.

En somme, pour surmonter la dépendance au sucre, vous devez opter pour un mode de vie plus sain et plus dynamique. Apprenez à manger équilibré et moins sucré. Il faudra également vous hydrater régulièrement et mettre en place un bon programme d’exercices physiques.

Toutefois, n’hésitez pas à demander l’avis d’un diététicien professionnel pour mieux comprendre les causes de votre addiction et adopter les bonnes solutions pour en venir à bout.